Stéphanie Claivaz-Loranger

Stéphanie s’est jointe au personnel du Réseau juridique en juillet 2014.

Elle travaille principalement sur les questions de droits de la personne liées au VIH dans le contexte des prisons, du travail du sexe et de l’immigration. Elle coordonne l’implication du Réseau juridique dans des actions en justice contestant le refus du gouvernement canadien de fournir du matériel d’injection stérile en prison, ainsi que les actions de plaidoyer du Réseau juridique en matière de travail du sexe.

Stéphanie a été responsable du programme sur les droits de la personne de la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-SIDA). A ce titre, elle coordonnait les actions provinciales de plaidoyer de la COCQ-SIDA en matière de criminalisation de l’exposition au VIH, d’accès à l’emploi et d’accès aux soins dentaires. Elle était aussi responsable du renforcement de capacité des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida en matière de droits de la personne et VIH/sida.

À titre de consultante internationale, Stéphanie a œuvré au développement et à la rédaction de la première stratégie nationale du Maroc en matière de droits de la personne et VIH/sida. Pour ce faire, elle a travaillé en collaboration avec diverses instances marocaines et internationales, dont le Conseil national des droits de l’homme du Maroc et l’ONUSIDA. La stratégie est entrée en vigueur en mai 2014. Stéphanie a aussi travaillé comme consultante en droit contractuel pour le Fonds mondial de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme dans le cadre de la dixième ronde de financement du Fonds.

Stéphanie est titulaire d’un baccalauréat en common law (LL.B.) et d’un baccalauréat en droit civil (B.C.L.) de l’Université McGill. Elle a été admise au Barreau du Québec en 2007.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.