À la mémoire de Peter Collins, 1961–2015

17 août 2015

PCollinsLe Réseau juridique canadien VIH/sida se souvient de Peter (Pete) Collins, activiste pour la santé et les droits humains des personnes incarcérées. Pete est décédé du cancer le 13 août 2015 à l’Établissement Bath, près de Kingston, Ontario, après s’être vu refuser (malgré de nombreux appels) la libération pour des raisons humanitaires par la Commission des libérations conditionnelles du Canada.

Allié et ami du Réseau juridique, Pete était lauréat de notre Prix 2008 de l’Action contre le VIH/sida et pour les droits humains. Reconnu pour son travail de conseiller en éducation des pairs, il faisait de l’éducation à la prévention du VIH en prison depuis la fin des années 1980. Pete défendait haut et fort les droits des détenus, notamment la nécessité de services adéquats de réduction des méfaits en prison – qui ne sont toujours pas une réalité. Ses efforts lui ont souvent causé des tensions avec les autorités carcérales, mais cela ne l’a jamais empêché de partager son message et de solliciter l’appui de la communauté.

Pete était un artiste talentueux et prolifique. Pendant son incarcération, il a appris seul à jouer de la guitare et a réalisé des centaines de magnifiques illustrations représentant sa perspective sur la lutte contre des conditions dégradantes en prison.

Le Réseau juridique transmet ses plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux supporteurs communautaires de Peter Collins, notamment Giselle Dias, une de ses amies les plus proches, et l’auteure de sa candidature au prix hommage qu’il a remporté il y a plusieurs années. Nous honorerons la mémoire de Pete en continuant de militer pour des services de réduction des méfaits dans les prisons canadiennes.

Nous vous invitons à visionner une vidéo émouvante, cocréée par Pete, au sujet de l’isolement cellulaire dans les prisons canadiennes et de son impact déshumanisant sur les détenus.

Cet article a été publié dans Blog, Politiques sur les drogues, Anglais, Français, Our Work, Prisons. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.