Québec – Torrent de stigmate et de discrimination liés au VIH/sida – Revue VIH/sida, droit et politiques 9(1), avril 2004

Dans un intervalle de quelques semaines, en janvier 2004, la combinaison d’actions et de décisions venant de trois institutions, au Québec, a créé une situation de grande incertitude pour les droits humains des personnes vivant avec le VIH/sida, hantée par le spectre du test obligatoire du VIH et par l’éveil, au sein du grand public, de craintes mal placées quant à la propagation du VIH.

En réaction à ce qu’ils ont appelé « les pires semaines de l’histoire récente, pour les Québécois-e-s qui vivent avec le VIH/sida », le Réseau juridique canadien VIH/sida et la Coalition des organismes communautaires québécois de lutte contre le sida (COCQ-Sida) ont revendiqué une campagne provinciale contre le stigmate et la discrimination liés au VIH/sida.

Un progrès a été marqué par l’annonce du séminaire catholique montréalais qu’il abandonnait son intention d’imposer le test du VIH à tous ses éventuels séminaristes. Toutefois, il faudra beaucoup de travail et d’éducation pour endiguer le flot récent de propositions de tests obligatoires injustifiés.


Cet article a été publié dans Anglais, Français, Articles de périodiques, Publications. Publication Topics: , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue