LES PROGRAMMES DE SERINGUES EN PRISON

Reconnaissant les bienfaits de santé des programmes de seringues et d’aiguilles en prison, le Service correctionnel du Canada (SCC) a annoncé, le 14 mai 2018, qu’il mettrait en oeuvre un programme d’échange de seringues en prison (PÉSP) dans deux établissements correctionnels fédéraux à compter de juin 2018, comme « première des étapes d’une approche progressive visant à renforcer les efforts continus de prévention et de gestion des maladies infectieuses dans les pénitenciers fédéraux et auprès du public ».

Depuis l’annonce d’un PÉSP du SCC, de fausses informations circulent aussi à propos de ces programmes, mettant en doute leurs bienfaits et leur nécessité au Canada. En réponse à cette désinformation, nous avons produit les ressources : un document de politiques et un feuillet qui déboulonne des mythes, résumant l’énorme corpus de preuves à l’appui des PSAP et dissipant des idées fausses à leur sujet.

DOCUMENT DE POLITIQUES DU PROGRAMME D’ÉCHANGE DE SERINGUES

MYTHES ET RÉALITÉS

 

Cet article a été publié dans Documents d'information, Anglais, Français, Feuillets d'information, Our Work, Prisons. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.