Lettre au premier ministre Jean Chrétien – Objet : Le Fonds mondial de lutte contre le VIH-sida, la tuberculose et le paludisme (1)

« Demain, 15 000 personnes seront tuées – non pas par la guerre, la famine ou à la suite d’un génocide, mais bien par manque de volonté politique. Notre gouvernement peut aider à sauver la vie de près de six millions de personnes qui mourront cette année du VIH-sida, de la tuberculose et du paludisme. Nous avons à portée de la main des stratégies préventives et des traitements. Le chaînon qui manque, ce sont les ressources nécessaires pour faire les interventions qui sauveraient ces vies… »

Cet article a été publié dans Plaidoyer, Anglais, Français, Publications. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue