L’injection de drogue et le VIH/sida : Questions juridiques et éthiques

Sept questions prioritaires ont été analysées :

  • Quel impact le statut juridique actuel de la drogue et de l’usage de drogue a-t-il sur les efforts de prévention de l’infection à VIH parmi les utilisateurs de drogue par injection et sur la fourniture de soins, traitements et soutien aux utilisateurs de drogue vivant avec le VIH/sida? Quelles sont les alternatives possibles à ce statut? Quelles questions juridiques et éthiques sont soulevées?
  • Quelles questions juridiques et éthiques sont soulevées dans les situations où l’on permet l’usage de drogue illégale lorsque l’on fournit des soins de santé ou des services sociaux (soins de premier recours, cliniques communautaires, services pharmaceutiques, soins en résidence, soins palliatifs, services d’hébergement) aux utilisateurs de drogue par injection?
  • Est-il légal et acceptable sur le plan de l’éthique, d’exiger qu’une personne cesse d’utiliser de la drogue, comme condition de son traitement? Est-il légal et acceptable sur le plan de l’éthique, de refuser de donner des antirétroviraux aux utilisateurs de drogue séropositifs?
  • Quelles questions juridiques et éthiques sont soulevées, au Canada, par la prescription d’opiacés et de stimulants désignés, pour des utilisateurs de drogue?
  • Quelles questions juridiques et éthiques sont soulevées par (a) l’absence d’essais cliniques concernant l’impact des drogues illégales sur le système immunitaire; (b) l’absence de recherches concernant les interactions entre les médicaments anti-VIH/sida et les drogues illégales; et (c) l’exclusion des utilisateurs de drogue par injection des essais cliniques sur les médicaments anti-VIH/sida?
  • Quels motifs légaux et éthiques incitent à assurer que les professionnels des soins de santé, les utilisateurs de drogue et le grand public reçoivent de l’information exacte et complète au sujet des drogues illégales et de leurs effets?
  • Quelles considérations juridiques et éthiques doivent être prises en compte dans la mise en œuvre de programmes d’échange de seringues et de traitement d’entretien à la méthadone, afin de réduire les méfaits de l’usage de drogue?

Cet article a été publié dans Anglais, Français, Publications, Rapports. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue