Droits humains à Vancouver : les utilisateurs de drogue ont-ils un ami à la mairie? — Revue VIH/sida, droit et politiques 8(2)

En avril 2003, le Service de police de Vancouver (SPV) a initié une opération sévère dans le quartier du Downtown Eastside, fréquenté par des utilisateurs de drogue et o๠sévit l’une des pires épidémies de VIH/sida dans le monde industrialisé. Human Rights Watch (HRW) a visité les lieux et publié un rapport documentant des comptes-rendus de première main faisant état de recours injustifié à  la force, par des agents de police, ainsi que d’autres violations de droits de la personne. Dans le présent article, Joanne Csete et Jonathan Cohen, de HRW, décrivent comment l’euphorie initiale soulevée par l’élection de Larry Campbell comme maire de Vancouver s’est vite évaporée; comment une opération qui devait cibler les trafiquants de drogue a en effet éloigné les utilisateurs de drogue des services de santé et de réduction des méfaits; et comment la Ville et le SPV ont tenté de discréditer le rapport de HRW.


Cet article a été publié dans Anglais, Français, Articles de périodiques, Publications. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue