Test de sérodiagnostic du VIH et confidentialité : rapport final

Le rapport réexamine les questions liées au test de sérodiagnostic du VIH et à la confidentialité, au Canada.

L’élément central consiste à déterminer si les nouveaux développements justifient que l’on s’écarte du « principe général régissant la recherche de l’anticorps anti-VIH au Canada ». Le rapport aborde en particulier les points suivants.

  • Le consentement éclairé spécifique au test est-il encore nécessaire, ou un consentement général devrait-il être suffisant?
  • Comment peut-on améliorer l’accès au test? Les options disponibles devraient-elles inclure le test anonyme?
  • Le counselling pré-test et le counselling post-test sont-ils encore nécessaires?
  • Les nouvelles formes de test, comme le test rapide et le test à domicile, devraient-elles être rendues disponibles au Canada?
  • Y a-t-il des exceptions au principe selon lequel le test de sérodiagnostic doit toujours être volontaire? Le test requis ou obligatoire et le test de groupes spécifiques de la population (ou dans certaines circonstances) sont-ils justifiés?
  • Y a-t-il de nouvelles exceptions au principe selon lequel le test ne devrait être effectué que si la confidentialité du résultat ou l’anonymat du test peut être garanti?
  • Les dispositions concernant la déclaration des cas de VIH et de sida devraient-elles être modifiées?
  • Quelle approche devrait être adoptée, en matière de notification des partenaires?

Cet article a été publié dans Anglais, Français, Publications, Rapports. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue