La réduction des méfaits au Canada – Actions immédiates requises des gouvernements

Le Canada a urgemment besoin de politiques complètes sur la réduction des méfaits et de se débarrasser du modèle raté et coûteux de la prohibition des drogues qui a ravagé tant de vies en catalysant la propagation du VIH et du virus de l’hépatite C (VHC), en stimulant un recours trop fréquent à l’incarcération et en créant des conditions propices à l’épidémie de décès par surdoses qui se poursuit. Une approche de réduction des méfaits doit inclure des mesures pour atténuer les préjudices susceptibles de s’associer à certaines substances (légales ou illégales) ainsi qu’un engagement à faire cesser les préjudices découlant de l’existence et de l’application de lois et politiques punitives relatives aux drogues. Les politiques en matière de drogues doivent être guidées par les données probantes, les objectifs de la santé publique ainsi qu’un engagement au respect des droits humains des personnes qui consomment des drogues. Le gouvernement fédéral peut, et devrait, agir dès maintenant sur plusieurs fronts afin de protéger la santé et les droits humains de tous les Canadiens et Canadiennes, en particulier ceux et celles qui sont le plus à risque de subir des préjudices.

Cet article a été publié dans Plaidoyer, Politiques sur les drogues, Anglais, Featured Publications, Français, Feuillets d'information, Our Work, Pub Document Type, Pub Language, Publications. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue