Interdiction d’accès : les pratiques policières et le risque de VIH pour les personnes qui utilisent des drogues

Interdiction d'accès : les pratiques policières et le risque de VIH pour les personnes qui utilisent des drogues
Le présent document présente un aperçu de la littérature issue de recherches pertinentes au Canada, quant à l’impact que les pratiques d’application de la loi entraînent pour la prévention, les soins et les traitements pour le VIH parmi les personnes qui utilisent des drogues illégales. Nous examinons les répercussions de lois nationales ou de provinces/États et des règlements municipaux, de même que l’impact des pratiques policières au palier local.

Nous examinons comment les pratiques de la police affectent des mesures qui visent à réduire les méfaits associés à l’usage de drogue, et à protéger et promouvoir la santé des personnes qui en consomment. Au regard des données disponibles et des obligations du Canada de respecter, protéger et réaliser les droits humains de toutes les personnes au Canada, nous formulons des recommandations de réforme législative et de développement des politiques. Outre ces réformes, nous suggérons d’autres actions nécessaires à assurer le fonctionnement efficace et l’accessibilité des mesures de réduction des méfaits qui sont supposées constituer un élément central de la réponse canadienne à l’usage problématique de drogue et au VIH/sida.

Cet article a été publié dans Anglais, Français, Publications, Rapports. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue