La politique d’Amnistie internationale offre au Canada une occasion de réforme des lois néfastes sur le travail du sexe

Le Réseau juridique canadien VIH/sida applaudit Amnistie internationale pour sa publication parue aujourd’hui, « Ligne de conduite relative à l’obligation des États de respecter et protéger les droits humains des travailleurs et travailleuses du sexe et de les laisser exercer ces droits », qui demande l’abolition de toutes les lois et politiques faisant du travail du sexe un délit criminel, y compris les dispositions interdisant de vendre ou d’acheter des services sexuels et de faciliter le travail du sexe ou de vivre de ses revenus.

Cet article a été publié dans Anglais, Français, News, Our Work, Travail du sexe. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Langue