UN LÉGER PROGRÈS POUR LA NON-ADMISSIBILITÉ MÉDICALE

Après des années de plaidoyer de la part d’organismes en matière de VIH, de handicap et de droits des migrants, le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté vient d’annoncer des modifications aux règles qui excluent des candidats à la résidence au Canada sur la base d’un « fardeau excessif » projeté ayant trait aux services sociaux et de santé. Ces changements sont toutefois bien loin de la demande des militants et de la recommandation récente d’un sous-comité parlementaire : l’abandon complet du régime actuel, qui est fautif et discriminatoire.

Cet article a été publié dans Anglais, Immigration et séjour, News, Our Work, Pub Language. Publication Topics: . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Langue