Sauter la navigation principale
Faites un don
Contactez-nousSection pour le conseil d'administration

Prisons

Dans plusieurs pays, dont le Canada, les taux de VIH et d'infection à hépatite C (VHC) parmi les détenus sont beaucoup plus élevés que dans la population générale.

En dépit de données et d'opinions éclairées qui appuient les mesures de réduction des méfaits en prison, pour y réduire la transmission du VIH et du VHC, les autorités de la plupart des ressorts échouent encore à agir de manière résolue. Le fait de ne pas fournir d'accès à des éléments essentiels à la prévention, aux soins et aux traitements, constitue une violation du droit des détenus à la santé, qui est reconnu en droit international.

Certains pays ont mis en ouvre des programmes — d'éducation entre pairs, de distribution de condoms, de traitement de substitution aux opiacés, et d'échange de seringues, entre autres — qui contribuent à réduire les comportements à risque élevé de transmission du VIH et/ou du VHC. De tels programmes sont d'ailleurs en place dans le reste de la communauté, pour prévenir la propagation de ces virus.

Mais dans d'autres pays, l'absence de programmes d'échange de seringues en prison, les rapports sexuels sans protection, de même que la violence sexuelle, alimentent l'épidémie croissante de VIH en prison. Des taux d'infection plus élevés finissent par impliquer des coûts de santé accrus. Et comme la plupart des détenus retournent éventuellement dans la communauté, les implications sanitaires de l'emprisonnement de personnes non violentes qui consomment des drogues ne peuvent pas et ne devraient pas être ignorées.

Au Canada et sur la scène internationale, nous faisons valoir les droits humains des détenus d'avoir accès à des services de prévention, de soutien et de traitement pour le VIH/sida qui soient équivalents à ceux offerts dans la communauté.

Pour en savoir plus :

Urgence santé en prison

Informez-vous sur notre action en justice contre le Gouvernement du Canada pour manquement à son devoir de protéger le droit à la santé des détenus.

Liens connexes
Pour d’autres sources d’information sur le VIH en prison, voir Le VIH/sida en milieu carcéral — Une bibliographie sélective et annotée, publiée par Santé Canada.
Thmes
  • Communautés autochtones
  • Discrimination
  • Droit criminel
  • Droits des femmes
  • Immigration et séjour
  • Microbicides et vaccins
  • Orientation sexuelle et identité de genre
  • Politiques sur les drogues, réduction des méfaits
  • Prisons
  • Sécurité du revenu
  • Test de sérodiagnostic du VIH

  • Travail sexuel
  • Vie privée et confidentialité

Le Réseau juridique canadien VIH/sida est un organisme non-gouvernemental doté du statut consultatif spécial auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies.
Protection des renseignements personnelsRéserve juridiquePlan du site
Réseau juridique canadien VIH/sida
Aller à la navigation principale